Formation au pilotage du paramoteur

Stages de pilotage du paramoteur

Deux formules:

  • Coaching privé à la carte sur plusieurs semaines et sur rdv
  • Stage bloqué sur dix jours »du lever au coucher du soleil »pour le brevet de base et une deuxième période de dix jours pour le perfectionnement.

Tarifs 

  • Formation complète décollage à pieds: 1200 euros
    (formation décollage sur trike: +300 euros )
    Location du matériel et carburant inclus
  • Redevance DGAC brevet-licence: 80 euros
  • Inscription à l’examen théorique ULM: 30 euros
  • Manuel du Pilote ULM (Editions Cépaduès):39 euros
  • Licence-assurance FFPLUM:(environ + ou – 150 euros selon âge,options et mois de l’année)

La formation au pilotage du paramoteur comprend:

  • formation au sol: maniement de l’aile au sol, gestion du moteur, gestuelle de décollage…(entre quinze et vingt heures)
  • formation en vol: un minimum de quinze à vingt vols de 20 mn. jusqu’à l’autonomie
  • formation à l’examen théorique tronc commun ULM* et formation théorique spécifique paramoteur

*L’examen théorique tronc commun ULM: +infos

Le brevet de pilote

Conditions d’obtention

Pour obtenir le brevet de pilote ULM, quelque soit la classe concernée, il faut :

Avoir 15 ans révolus
Etre titulaire du certificat théorique tronc commun, délivré par l’Aviation Civile. (Examen sous forme de QCM, organisé par les délégations territoriales).
Avoir satisfait, auprès d’un instructeur de la classe correspondante, à :

  • Une épreuve au sol. (Contrôle des connaissances théoriques de la classe d’ULM pratiquée).
  • Une épreuve en vol. (Vérification des procédures et de l’aptitude à piloter un ULM en toute sécurité. Peut se réaliser en contrôle continu, ou par un vol spécifique).

L’instructeur établit les différentes attestations, qui seront exigées par la délégation territoriale de rattachement, pour la délivrance du brevet de pilote.

Les équivalences

Depuis l’arrêté du 4 mai 2000, il n’y a plus d’équivalence.
Si vous êtes titulaire d’un brevet de pilote avion, d’hélicoptère, de planeur ou de ballon libre, ou encore d’une licence étrangère, vous êtes uniquement dispensé du certificat d’aptitude théorique commun ULM.
Il convient de passer la partie théorique spécifique à la classe d’ULM choisie et la pratique auprès d’un instructeur.

L’emport passager

Après une expérience suffisante en tant que pilote monoplace (de l’ordre de 40h), vous pouvez passer le test « emport de passager » avec un instructeur de la classe pratiquée.
Cet examen se prépare en se référant au programme fédéral(pdf->>)

Apprendre à voler c’est simple; pas facile, mais simple!

Bordeaux Paramoteur

Bordeaux Paramoteur propose toute l’année des vols d’initiation, des baptêmes de l’air en paramoteur et des formations au pilotage

www.bordeauxparamoteur.com