La formation au pilotage du paramoteur

La formation au pilotage du paramoteur

Le paramoteur est le seul aéronef à bord duquel vous allez vous retrouver tout seul dès le premier vol, car contrairement aux autres classses d’ULM, votre instructeur n’est pas avec vous en l’air pour vous guider, charge à vous de décoller, voler et atterrir tout seul!

Bordeaux Paramoteur

La formation ressemble à celle du parachutiste: une solide préparation au sol en vue du premier vol en solo! D’où l’importance cruciale de cette phase d’apprentissage qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère.

La formation au pilotage du paramoteur comprend:

  • formation au sol: maniement de l’aile au sol, gestion du moteur, gestuelle de décollage…(entre quinze et vingt heures)
  • formation en vol: un minimum de quinze à vingt vols de 20 mn. jusqu’à l’autonomie
  • formation à l’examen théorique tronc commun ULM* et formation théorique spécifique paramoteur

*L’examen théorique tronc commun ULM: +infos

Le brevet de pilote

Conditions d’obtention

Pour obtenir le brevet de pilote ULM, quelque soit la classe concernée, il faut :

Avoir 15 ans révolus
Etre titulaire du certificat théorique tronc commun, délivré par l’Aviation Civile. (Examen sous forme de QCM, organisé par les délégations territoriales).
Avoir satisfait, auprès d’un instructeur de la classe correspondante, à :

  • Une épreuve au sol. (Contrôle des connaissances théoriques de la classe d’ULM pratiquée).
  • Une épreuve en vol. (Vérification des procédures et de l’aptitude à piloter un ULM en toute sécurité. Peut se réaliser en contrôle continu, ou par un vol spécifique).

L’instructeur établit les différentes attestations, qui seront exigées par la délégation territoriale de rattachement, pour la délivrance du brevet de pilote.

Les équivalences

Depuis l’arrêté du 4 mai 2000, il n’y a plus d’équivalence.
Si vous êtes titulaire d’un brevet de pilote avion, d’hélicoptère, de planeur ou de ballon libre, ou encore d’une licence étrangère, vous êtes uniquement dispensé du certificat d’aptitude théorique commun ULM.
Il convient de passer la partie théorique spécifique à la classe d’ULM choisie et la pratique auprès d’un instructeur.

L’emport passager

Après une expérience suffisante en tant que pilote monoplace (de l’ordre de 40h), vous pouvez passer le test « emport de passager » avec un instructeur de la classe pratiquée.
Cet examen se prépare en se référant au programme fédéral.

Bordeaux Paramoteur

Bordeaux Paramoteur propose toute l’année des vols d’initiation, des baptêmes de l’air en paramoteur et des formation au pilotage, sur la base d’Aquitaine Paramoteur
au Barp en Gironde (33114)
www.bordeauxparamoteur.com

 

Information sur le plan de conversion en 8.33Mhz

Information sur le plan de conversion en  8.33Mhz

dgac

Voici une petite note explicative de la Commission Espace Aérien FFPLUM, au sujet du plan de conversion de Radiocommunication en 8.33 Mhz, notamment avec les espaces de Classe E et G.
La mise en place du plan de conversion au standard radio communication 8.33 est en cours et les délais qui nous restent sont réduits.

Extrait du plan de conversion de la DGAC :

PHASE 1 : 2ème semestre 2018 & 1er semestre 2019
– conversion au pas 8.33 kHz de toutes les assignations de fréquence pour la gestion des espaces aériens contrôlés de classe A-C-D

A compter du 01/01/2021 :
– tous les aéronefs (hors ceux d’Etat) doivent être équipés 8.33 kHz, quels que soient la catégorie, le type de vol (IFR / VFR) et la classe d’espace qu’ils empruntent.

Dérogations notifiées à la Commission européenne :
– Les radios des aéronefs qui évoluent en VFR sont exemptées de la capacité 8,33 kHz dans les espaces aériens de classe D jusqu’au 31 août 2018 ;
– Les radios des aéronefs qui évoluent en VFR sont exemptées de la capacité 8,33 kHz dans les espaces aériens de classe E et G jusqu’au 31 décembre 2020.

Règlement d’exécution UE n° 1079/2012

https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/?uri=CELEX%3A32012R1079

Pour faire simple :
• 1er septembre 2018 ; Espace aérien de classe A-C-D, radio 8,33 OBLIGATOIRE
• 1er janvier 2021 ; Espace aérien de classe E–G, tout aéronef muni d’une radio doit OBLIGATOIREMENT être en 8.33

Attention, la fréquence 123,50 (25 kHz) utilisée en auto-information sur beaucoup de terrain ne pourra plus être utilisée elle sera remplacée par 123,500 (en 8.33)

Tout pilote qui utiliserait une radio autre que 8.33 va créer des interférences pouvant brouiller les communications et donc porter atteinte à la Sécurité des Vols.

La vigilance et l’unité sont plus que jamais nécessaire. La commission espace aérien FFPLUM vous en remercie.

Commission Espace Aérien FFPLUM

*[source: FFPLUM – https://ffplum.fr/la-federation/l-actualite/362-information-sur-le-plan-de-conversion-en-8-33-mhz ]